Une part discrète du film

Une part discrète du film                     Baptiste Jopeck et Pauline Rigal

  La revue Les saisons rassemble des cinéastes pour qui l’écriture n’est pas que l’archive scellée du film mais un chemin vers l’expérience même du cinéma comme ce qui l’habite en secret. Créer Les saisons c’est permettre de relire cette histoire intime, écartelée, de l’écriture du film et de la diversité de ses desseins. Dévoiler son caractère autant intermittent qu’illimité. Les saisons transportent le lecteur là où les textes sont nés, à ce seuil et centre de gravité où tournoie le film. Ce sont les forces bigarrées de l’écrit, référence minoritaire, part discrète du film et altérité ouverte de la caméra, qui permettront aux saisons de voir entre les images ou derrière elles, dans la projection inédite de leur écriture. La revue sera leur mise en commun, la projection du souterrain de l’écrit dans l’image, l’écriture du film comme pratique et comme forme de vie du cinéma. 

 

 Aussi, la revue Les saisons porte en elle la programmation des films des cinéastes publiés. Elle organise donc une série de projections des films directement liés aux textes dont ils émanent. Une revue qui retrouve, à son carrefour, le lieu entre l’écriture et l’image. Cet intervalle créé par Les saisons, de la page à l’écran, du livre à la salle, sera l’occasion d’un contrechamp, tourner un mouvement de publication vers celui d’une programmation. Voir l’écriture pour revivre les films.